Author Archive | Steve & Cie

Steven Spielberg, réalisateur

« J’admire toute personne capable de mettre sur pied une production, de trouver une histoire, de l’argent, des acteurs et des techniciens, et de marner ensuite comme un esclave pour faire le film. Mieux, je lève mon chapeau devant toute personne ayant réalisé un documentaire, un court métrage, un spot publicitaire, une dramatique télé, un film de tourisme, un reportage, un long métrage, n’importe quoi… parce que c’est le business le plus dur du monde. Le public en rêve, croit que c’est facile et plein de « glamour ». »

Lire la suite

Ray Collins fait des vagues

Sea Stills – Ray Collins from Ray Collins on Vimeo.

Avec lui, les vague ressemblent parfois à des montagnes de charbon. Ray Collins a fait de son métier de photographe de la mer et du surf sa passion. Tourné et produit par Chris Duczynski (MalibuMedia).

Lire la suite

10 trucs à ne pas dire pour bien déléguer

Déléguer, c’est un métier. Par exemple, ne dites pas: « Je sais que c’est la première fois que tu réalises ce genre de mission mais je suis certain que tu peux y arriver ». Pourquoi? Simplement parce qu’on ne confie par un job à quelqu’un qui n’y est pas préparé… Découvrez 10 phrases à ne pas dire quand vous vous êtes mis en tête de déléguer une mission à vos collaborateurs.

Lire la suite

Elon Musk lance une nouvelle batterie révolutionnaire pour la maison

Elon Musk est le genre d’entrepreneur qui vous fait aimer les années 2000. Cofondateur de PayPal, SpaceX, les voitures électriques Tesla Motors, SolarCity, et Hyperloop, le projet de mode de transport ultra-rapide, il vient de dévoiler un nouveau système de batterie pour la maison. Une petite révolution qui permettrait, à terme, de couvrir tous les besoins en énergie du… monde.

Lire la suite

Comment la frontière entre les marques et les médias vole en éclats

« Moins un pub ressemble a une pub et plus elle ressemble à du contenu éditorial et plus elle retient l’attention des lecteurs, qui s’arrêtent et la lisent », disait le publicitaire David Ogilvy, il y a déjà pas mal de temps. En 2015, cela n’a jamais été aussi vrai. Mieux (ou pire!), éditeurs, agences médias, médias sociaux, moteurs de recherche… En matière de contenus éditoriaux, tout le monde est devenu concurrent de tout le monde.

Lire la suite

Quelques trucs à savoir sur la génération Y

 La génération Y est constituée des individus nés entre 1982 et 2003. A partir de 2025, ils représenteront 75% de la population active aux Etats-Unis. Autant dire que c’est le moment de s’en préoccuper, surtout quand on sait que 92% d’entre eux considèrent que la réussite d’un business devrait être mesurée par autre chose que les profits…
Lire la suite

Les tendances de South by South West 2015

L’agence BETC Digital était au festival américain de l’innovation et de la créativité South By South West, du 13 au 22 mars dernier, à Austin, Texas. L’équipe en a ramené quelques tendances numériques clés, présentées le 17 avril 2015 chez Google, à Paris.
Lire la suite

Michael Rosenblum: « Bienvenue dans Screenworld, la planète des écrans »

Michael-Rosenblum

Fondateur de Rosenblum TV, à New York, Michael Rosenblum est l’un des pionniers du vidéo journalisme. Il a formé des milliers de reporters – dont le fondateur de ce site- aux nouveaux outils de la vidéo. Selon lui, nous devons apprendre à maîtriser les images de la même façon que nous avons appris à lire et à écrire.  

Nous vivons dans un monde totalement nouveau. Un monde qui n’a jamais existé auparavant, dans toute l’histoire de l’humanité : Screenworld, le monde des écrans.

De fait, nous vivons bien dans un monde dominé par des écrans.

Américains et européens consacrent en moyenne 8,5 heures par jour à regarder des écrans. Des écrans de téléphones intelligents. Des écrans de tablettes. Des écrans d’ordinateurs. Des écrans de télévision. Des écrans de cinéma. Mais aussi des écrans dans les ascenseurs, sur les pompes à essence, dans les aéroports, les magasins, et même des écrans sur les façades des bâtiments.

Screenworld, la planète des écrans.

Tous ces écrans ont besoin de contenu. Beaucoup de contenu. Et l’essentiel de ce contenu va être de la vidéo. Car c’est ce que font de mieux les écrans : diffuser de la vidéo.

Dans l’histoire de l’humanité, aucune génération n’a jamais passé autant de temps à regarder des écrans. Un phénomène totalement nouveau et qui nous prend un peu au dépourvu.

Lorsque l’imprimerie a été inventée en 1452, nous sommes passés d’une culture orale à une culture de l’imprimé. Avant l’imprimerie, la plupart des gens n’avaient jamais, ou alors très rarement, vu un livre. Le seul livre qu’ils pouvaient voir était bien souvent la bible manuscrite de leur église. Mais ils n’étaient évidemment pas autorisés à la toucher – encore moins à la lire. Et d’ailleurs, rares étaient ceux qui savaient lire ou écrire.

Mais il est vite devenu clair que dans un monde dominé par l’imprimé, il fallait encourager l’alphabétisation. Aujourd’hui, il est rare de trouver quelqu’un qui ne sait pas lire ou écrire. Cela ne signifie pas que tout le monde est «écrivain». Loin de là. Cela veut juste dire que l’on s’attend, très naturellement, à ce que son prochain sache lire et écrire. Nous apprenons à l’école. C’est une réalité. Et c’était parfait dans un monde dominé par le papier. Mais pour la première fois de notre histoire, nous vivons dans un monde dominé par des écrans. Du coup, il devient essentiel de procéder à une forme d’alphabétisation vidéo. Non seulement pour les «cinéastes», mais aussi pour tous ceux qui souhaitent communiquer leurs idées, vendre leurs produits, ou tout simplement participer au monde qui s’annonce.

La vidéo est un langage, avec sa grammaire. Comme tous les langages, elle nous permet de communiquer avec notre prochain. A cet égard, la vidéo transcende bien souvent les barrières linguistiques et culturelles. En tout cas bien plus que le livre ou l’imprimé.

Le concept d’alphabétisation vidéo est séduisant pour de nombreuses raisons. D’abord, maîtriser la vidéo ne se résume pas à savoir appuyer sur le bouton d’enregistrement de sa caméra. Comme dans le monde de l’imprimé, il y a des choses et des règles à connaître avant de savoir raconter une histoire en vidéo. Ce n’est pas forcément très compliqué. Mais comme avec n’importe quelle langue, cela demande un peu de travail et de pratique pour se familiariser avec une caméra.

Jusqu’à présent, posséder et maîtriser une caméra n’était pas forcément le lot commun. La caméra, c’était ce truc que vous tiriez de l’armoire pour les anniversaires et les voyages. Rien de plus. Alors que maintenant, chaque Smartphone (et il y en a plus de 3 milliards dans le monde) est aussi une caméra vidéo. Aussi simple qu’un crayon et du papier, mais avec une audience mondiale… Et pour faire passer vos idées, vous devrez juste apprendre, comme avec un crayon, à « écrire » avec.

Michael Rosenblum

Lire la suite